LE     JOUR    J   /     mon mariage       

Que de sympathisants:

Côté officiel:
la presse (qui m'a toujours chouchouté) au grand complet, régionale et spécialisée,
                        la gendarmerie soucieuse des conditions de giration en ce week-end,
                               
les radios locales qui interviewent à tour de bandes magnétiques;
Et que de
curieux et de photographes qui veulent immortaliser cette cérémonie des plus éphémères !

Autour, ils tournent  et souvent plusieurs fois et klaxonnent comme pour un vrai mariage.
Et
Qui sait écouter, au milieu de cette  joyeuse sarabande, entend moultes anecdotes sur ma vie de garçon:
            - En 1959 ,
j'ai émigré de la cheminée de l'auberge avoisinante pour trôner au milieu du petit carrefour de l'époque;
            -
Porte-bonheur: pour les jeunes mariés, qui le soir de leurs noces déposaient une fleur du bouquet:
            -
Porte-malheur: je serai le symbole maléfique du voleur vêtu de noir,qui à l'aube des temps détroussait les voyageurs qui s'aventuraient dans ce secteur...

Chanifestation du 15 août